temps de pose étoiles faibles

Ask your questions, show your results

temps de pose étoiles faibles

Postby Gerard Arlic » Thu Jun 14, 2018 7:22 am

Bonjour
hier soir, entre deux nuages, j'ai fait un essai de temps de pose avec Atik383 + Alpy600 sur T200/1000
j'ai choisi une Be un peu difficile (pour moi) exprès
HD 204116 mag +-7.5 et son étoile de ref HD 204754 mag 6.1
avec 10*60 secondes sur HD204116, Demetra me donne ça
Image
il est clair que mes temps de pose sont trop courts
les stats sur brutes donnent 4350 ADU sur les pics d'émission mais 1166/269 sur les balmers de gauche
Image
en supposant qu'il ne faut pas "crâmer" les raies en émission, je pense que j'aurais dû faire des poses d'au moins 5 mn pour avoir un profil plus lisse
j'ai bon?
Star Analyser 100; Atik 383L; T200/1000
Gerard Arlic
 
Posts: 107
Joined: Mon Jul 10, 2017 10:25 pm

Re: temps de pose étoiles faibles

Postby Olivier GARDE » Thu Jun 14, 2018 3:00 pm

Gérard,

Pour trouver le "bon" temps de pose unitaire, tu fait une première pose disons de 30s. Tu mesures enduites la valeur en ADU de ton spectre, surtout à l'endroit de la zone H Alpha qui est la plus intense.

Si par exemple tu as 4000 ADU au maxi 'en 30s de poses et que tu as une CCD 16 bits (donc un maxi de 65535 ADU), tu peut faire des poses unitaires de 300s et tu auras 40000 ADU (10x4000 ADU moins la valeur du bias). Attention de ne pas avoir plus de 40.000 ADU afin de conserver une marge de sécurité en cas d'évolution de la transparence du ciel durant les poses surtout si tu prend la cible en phase montante dans le ciel (la cible deviendra de plus en plus lumineuse)

Obtenir un bon signal, c'est pas toujours possible et sur des cibles très faibles, tu n'auras guère plus de 3000ADU en posant plus de 1200s, voir souvent un peu noyé dans le bruit.... Et donc au final un spectre bruité surtout dans le bleu.

Après il faut faire une dizaine de poses de façon à augmenter le SNR.

Dans tout les cas le temps de pose unitaire est à adapter en fonction des possibilités de suivie de la monture et de la qualité du ciel au moment des acquisitions (vaut mieux perdre une image de 300s qu'une image de 1200s).
LHIRES III #5, LISA, e-Shel, C14, RC400 Astrosib, AP1600
http://o.garde.free.fr/astro/Spectro1/Bienvenue.html
Olivier GARDE
 
Posts: 804
Joined: Thu Sep 29, 2011 6:35 am
Location: Rhône Alpes FRANCE

Re: temps de pose étoiles faibles

Postby Gerard Arlic » Thu Jun 14, 2018 4:26 pm

OK, merci Olivier
c'est un peu comme ça que je faisais en CP, je testais selon la cible
en guidage doubleur optique, il n'y a pas de flexions alors la durée des poses peut être très longue
j'essaierai 10*300 s, au milieu des vignes il y a peu de PL et le ciel est bien stable (quand il pleut pas :lol: )
Star Analyser 100; Atik 383L; T200/1000
Gerard Arlic
 
Posts: 107
Joined: Mon Jul 10, 2017 10:25 pm

Re: temps de pose étoiles faibles

Postby etienne bertrand » Thu Jun 14, 2018 4:56 pm

Salut Gérard,

Comme le dit Olivier il faut allonger le temps de pose. Aussi hier le ciel n'était pas vraiment top et en temps normal une étoile de magnitude 7/8 doit passer avec 100s ou 120s (?) mais avec les nuages et les voiles du ciel ça change la donne.
Une bonne astuce comme le dit Olivier c'est de tester avec une pose courte puis tu multiplies pour arriver à 30 000 ou 40 000 ADU.
J'utilises AUdeLA qui est redoutable pour ça. J'entoure le spectre pour avoir la statistique en ADU puis je fais une coupe pour avoir le graphe en ADU puis je vérifies chaque spectre pour voir si il est bon (pas de dynamique faible ou saturation, parfois le contraste du spectre afficher par le logiciel peu maquiller le spectre, on croit que le signal est bon alors qu'en vérifiantr les ADU du spectre on est sûr du résultat).
etienne bertrand
 
Posts: 620
Joined: Mon Aug 31, 2015 11:26 am

Re: temps de pose étoiles faibles

Postby Gerard Arlic » Sat Jun 16, 2018 7:56 am

Une question subsidiaire mais...
pour les sujets récalcitrants (à la limite du setup), peut-on cumuler plusieurs nuits?
sur quelle période les Be varient-elles? d'ailleurs sont elles variables? et si oui, s'agit-il d'heures, de mois, de siècles? plus?
va-t-il faire beau ce soir et qu'est-ce qu'on mange à midi?
Star Analyser 100; Atik 383L; T200/1000
Gerard Arlic
 
Posts: 107
Joined: Mon Jul 10, 2017 10:25 pm

Re: temps de pose étoiles faibles

Postby Olivier GARDE » Sat Jun 16, 2018 9:55 am

Salut Gérard,

Non il ne faut pas cumuler des poses sur plusieurs nuit car par définition une étoile variable évolue au cours du temps.

Certaines sont lentes (plusieurs semaines, voir années) d'autres très rapide (en moins de quelques heures comme ici avec BW Vul dont la période est de 5 heures)

Graphe 2D dynamique d'une trentaine de spectres de BW Vul d'une durée unitaire de 10 minutes chacun réalisé en continu (time série à sur une même nuit sur la raie de l'HeI5876)

Image

Dans le cas de RR Lyr, certains phénomènes ne sont visibles que durant quelques dizaines de minutes tout au plus au cours d'une période de 13h environ.

Dans le cas des Be la variation peut aller de quelques jours (CX Dra, Bet Lyr par exemple) à plusieurs années et puis un outburst peut apparaitre et dans ce cas il est important de pouvoir dater le plus précisément possible la date de l'évènement (pour calculer ensuite la période si celle ci n'est pas connu).
Essaye de faire par exemple Beta Lyr sur un interval de 2 nuis consécutives, tu n'obtiendras pas du tout le même spectre.

Beaucoup de Be n'ont pas de spectre dans bess et il est important si l'on fait un tout premier spectre de pouvoir dater avec précision l'état de l'étoile à un instant, donc on va dire qu'il ne faut pas dépasser 3-4h de poses consécutives sur les Be faibles.

Ceci est valable également pour les étoiles Symbiotiques, les novaes, les Sn les étoiles Pulstante comme RR Lyr, etc...

Par contre sur de la confirmation de NP (là c'a bouge beaucoup moins rapidement) tu peut essayer de cumuler plusieurs poses à la condition de se repositionner d'une nuit à l'autre exactement au même endroit avec la fente orientée exactement de la même manière sinon, là aussi, tu ne pourras rien confirmer...

Après avec ton set up (un 200mm à f/5) tu as déjà à ta disposition un très grand nombre de cibles : on va dire facilement jusqu'à la magnitude 12, le secret ensuite pour obtenir du flux c'est d'avoir un bon suivi sur la cible et un bon autoguidage.
LHIRES III #5, LISA, e-Shel, C14, RC400 Astrosib, AP1600
http://o.garde.free.fr/astro/Spectro1/Bienvenue.html
Olivier GARDE
 
Posts: 804
Joined: Thu Sep 29, 2011 6:35 am
Location: Rhône Alpes FRANCE

Re: temps de pose étoiles faibles

Postby Gerard Arlic » Sat Jun 16, 2018 10:33 am

Bonjour Olivier
Olivier GARDE wrote:Non il ne faut pas cumuler des poses sur plusieurs nuit car par définition une étoile variable évolue au cours du temps.
Certaines sont lentes (plusieurs semaines, voir années) d'autres très rapide (en moins de quelques heures comme ici avec BW Vul dont la période est de 5 heures)

effectivement! le graphe est parlant
Dans le cas de RR Lyr, certains phénomènes ne sont visibles que durant quelques dizaines de minutes tout au plus au cours d'une période de 13h environ.

je me souviens de la présentation de Benjamin Mauclaire à l'OHP
Dans le cas des Be la variation peut aller de quelques jours (CX Dra, Bet Lyr par exemple) à plusieurs années et puis un outburst peut apparaitre et dans ce cas il est important de pouvoir dater le plus précisément possible la date de l'évènement (pour calculer ensuite la période si celle ci n'est pas connu).
Essaye de faire par exemple Beta Lyr sur un interval de 2 nuis consécutives, tu n'obtiendras pas du tout le même spectre.

très intéressant, un bon programme en perspective
Beaucoup de Be n'ont pas de spectre dans bess et il est important si l'on fait un tout premier spectre de pouvoir dater avec précision l'état de l'étoile à un instant, donc on va dire qu'il ne faut pas dépasser 3-4h de poses consécutives sur les Be faibles.

OK
Par contre sur de la confirmation de NP (là c'a bouge beaucoup moins rapidement) tu peut essayer de cumuler plusieurs poses à la condition de se repositionner d'une nuit à l'autre exactement au même endroit avec la fente orientée exactement de la même manière sinon, là aussi, tu ne pourras rien confirmer...

je réserve cet amusement pour le T60 du Pic, il y a plus de jus :)
Après avec ton set up (un 200mm à f/5) tu as déjà à ta disposition un très grand nombre de cibles : on va dire facilement jusqu'à la magnitude 12, le secret ensuite pour obtenir du flux c'est d'avoir un bon suivi sur la cible et un bon autoguidage.

Oui, là c'est perfectible, lors des inondations de la semaine dernière, la fondation du pilier a bougé
Merci pour toutes ces indications :)
Star Analyser 100; Atik 383L; T200/1000
Gerard Arlic
 
Posts: 107
Joined: Mon Jul 10, 2017 10:25 pm

Re: temps de pose étoiles faibles

Postby etienne bertrand » Sat Jun 16, 2018 3:38 pm

Je rajouterai que même sur certaines galaxies ça bouge vite, par exemple le micro quasar SS433, cible intéressante à faire et à suivre dès maintenant dans l'Aigle ;) .
Je crois que certains quasars peuvent évoluer sur des mois...
J'avais été surpris de voir une variation sur celui-ci sur un peu plus d'un an...
Image
Image
etienne bertrand
 
Posts: 620
Joined: Mon Aug 31, 2015 11:26 am

Re: temps de pose étoiles faibles

Postby Gerard Arlic » Sat Jun 16, 2018 4:43 pm

Salut Etienne
c'était quoi ton setup pour ce quasar?
un gros z?
au Pic on avait chassé le Parachute d'Andromède, je me demande si c'est à la portée de l'Alpy sur mon 200
Star Analyser 100; Atik 383L; T200/1000
Gerard Arlic
 
Posts: 107
Joined: Mon Jul 10, 2017 10:25 pm

Re: temps de pose étoiles faibles

Postby etienne bertrand » Sat Jun 16, 2018 5:49 pm

Salut Gérard,
A vue d’œil le redshift est 0.298 et il est très lumineux de mémoire vers mv=14
Donc c'est petit régal. J'utilises C8 ouvert à F/6.3
Avec ton newton à F/5 ça devrait marcher aussi !
etienne bertrand
 
Posts: 620
Joined: Mon Aug 31, 2015 11:26 am

Next

Return to Beginners corner

Who is online

Users browsing this forum: No registered users and 3 guests

x